Actualités

Ratification de la convention de fusion par le Grand Conseil vaudois

25 juin 2021

Le Grand Conseil vaudois a accepté à l’unanimité, en date du 23 juin 2021, les projets de deux fusions de communes. Il s’agit de Blonay et Saint-Légier-La Chiésaz sur la Riviera ainsi que d’Oron et Essertes dans le district de Lavaux-Oron. Ces fusions entreront en vigueur le 1er janvier 2022. Le canton de Vaud comptera alors 300 communes.

Les deux commissions chargées d’étudier la question ont recommandé à l’unanimité d’accepter ces fusions. Elles ont été suivies dans la foulée par le plénum, sans aucune opposition, devant les représentants des autorités des quatre communes invitées à la tribune du Parlement.

Lors du vote devant leurs citoyens respectifs le 27 septembre 2020, la fusion était passée pour seulement 54 voix à Blonay (50,9% de oui). La situation avait été plus claire à Saint-Légier avec 54,6% de oui. Ce mariage donnera naissance à la nouvelle commune de Blonay – Saint-Légier.

Les visages de la nouvelle organisation

10 mai 2021

Les municipalités ont validé l’organigramme de la nouvelle commune et désigné les cadres de la nouvelle organisation qui, rappelons-le, devra être pleinement opérationnelle le 1er janvier 2022, date d’entrée en fonction de la nouvelle Commune fusionnée. Au total, 102 entretiens individuels ont été menés par notre mandataire avec l’ensemble du personnel communal permanent.

Les municipalités ont également désigné les deux cadres supérieurs, en confiant la fonction de Secrétaire municipal à M. Jacques Steiner et celle de Secrétaire municipal adjoint et Chef de service de l’administration générale, à M. Jean-Marc Guex. Dans cette configuration, les autorités pourront s’appuyer sur deux collaborateurs expérimentés qui connaissent très bien le fonctionnement des affaires communales.

>>> Découvrir l’organigramme de la nouvelle commune.

Le compte à rebours a commencé

18 février 2021

L’entrée en fonction de la nouvelle commune de Blonay-Saint-Légier est fixée au 1er janvier 2022. Cela signifie qu’à cette date, la nouvelle entité doit être opérationnelle et capable de remplir pleinement les attributions qui lui sont dévolues par nos institutions.

La première étape doit permettre au comité de pilotage et aux 4 groupes de travail créés de définir les prestations, l’organisation, les ressources de la nouvelle commune ainsi que la localisation des activités. Au titre des prestations, il convient de définir le panier de prestations, avec ses caractéristiques objectives (par ex. heures d’ouverture des guichets), quantitatives et qualitatives.

Une place pour chaque collaborateur dans la nouvelle organisation

La seconde étape consiste à colloquer les cadres et collaborateurs des deux administrations communales dans la nouvelle organisation. Cette phase est cruciale, dans la mesure où c’est elle qui va conditionner, dans une large mesure, le bon fonctionnement futur de l’administration et contribuer à une atmosphère de travail agréable.

Pour cela, l’ensemble des collaborateurs ont été rencontrés dans le cadre d’un entretien. Les cadres seront auditionnés durant le mois de février. Les premiers retours sont positifs. Les collaborateurs apprécient de participer au processus. La convention de fusion leur apporte une sécurité dans les rapports de travail. La majorité d’entre eux sont satisfaits de leur travail et espèrent continuer dans la nouvelle commune.